Bière Sour

Filtrer
      3 items

      3 items

      Vipère 6% Source | Sour IPA
      €3,40
      Belgique Blonde Bruxelles Moyen en alcool Sour IPA
      Une IPA à l'acidité douce, au nez tropical et floral (Citra, Mosaic, Lemondrop).
      OU Ajouter à ma Wishlist
      Sour Session IPA 4.5% Totem | Sour IPA
      €3,25
      Acide Belgique En Stock Léger en alcool Sour IPA Totem

      Bière acide à la rhubarde. Facile à boire.

      OU Ajouter à ma Wishlist
      Primitive 021 7.9% Source | Sour IPA
      €3,20
      Acide Belgique Bruxelles Fort en alcool Sour IPA
      Double Dry Hopped Sour New England Double India Pale Lager. Attendez-vous à une base de malt moelleuse, une fermentation lager propre avec de l'acidité et un super double houblonage à cru.
      OU Ajouter à ma Wishlist

      Retrouvez les bières de la collection Bière Sour dans l'un de nos 15 calendriers de l'avent dédié à la bière.

      Les bières de style ‘sour’ sont une grande famille de bières acides.

      Les bières sont acides selon l’utilisation de levures spécifiques ou de matières premières brutes et non-traitées. Le plus souvent on nomme ‘sour’ les bières acides qui ne rentrent pas dans les styles suivants : les gueuzes et lambics, les brunes flamandes, les berliner weisse, les goses et les wild ales.

      Il n’est donc pas incorrect de dire qu’une berliner weisse est une ‘sour’, mais la première appellation est plus précise. De même, il n‘y a pas de cahier des charges contraignant pour les ‘sour’, il s’agit d’un groupe de styles plus qu’un style à part entière.

      Historiquement, les bières étaient acides à cause d’infection lors du brassage, ce n’était généralement pas intentionnel.

      Avant la maitrise scientifique du brassage, certaines brasseries essayaient déjà d’obtenir cette acidité spécifique. Et il ne faut jamais oublier que l’acidité dans les bières est aussi ancienne que la bière en elle-même.

      Dans le cas de la gueuze c’est la levure qui donne l’acidité, et la levure est présente naturellement dans l’air de la vallée de la Senne.

      Dans le cas des premières berliner weisses, c’est l’utilisation du froment, crû et non traité, qui contribuait à l’acidité, avant que des levures soient croisées pour faciliter la production de ces bières.

      Pour les goses c’est une combinaison de levures et de bactéries lactiques qui est à l’origine de l’acidité.

      Si vous n’avez jamais goûter de bières acides, vous pouvez constater qu’il y a tellement de styles variés qu’il doit au moins y en avoir un qui vous conviendra.

      Si vous souhaitez goûter autre chose, on vous recommande chaudement nos brasseries préférées :