Bière Belge Double

Filtrer
      7 items

      7 items

      Westmalle Trappist Dubbel 7% Westmalle | Double Belge
      €2,50
      33cl Anvers Blonde

      Bière rougeatre avec une tête crémeuse.

      OU Ajouter à ma Wishlist
      Trappistes Rochefort 6 7.5% Rochefort | Double Belge
      €2,00
      33cl Blonde Namur

      Moins épicée mais plus facile à boire que les autres Rocheforts. Les arômes épicés sont du coup plus perceptibles.

      OU Ajouter à ma Wishlist
      Corsendonk Pater Dubbel 6.5% Corsendonk | Double Belge
      €2,50
      33cl Anvers Blonde

      Doux en bouche avec une amertume bien équilibrée, des notes de fruits, de pain grillé, de réglisse

      OU Ajouter à ma Wishlist
      Fagnes Brune 7.5% Fagnes | Double Belge
      €3,00
      33cl Blonde Namur

      Arômes de fruits rouges et de caramel même si il n'y a pas de fruit rouge ajouté.

      Idéale durant l'hiver, elle s'apparente à une bière de Noël.

      OU Ajouter à ma Wishlist
      Chimay Rouge 7% Chimay | Double Belge
      €3,25
      33cl Blonde Namur

      Bière brune douce et épicée

      OU Ajouter à ma Wishlist

      Les bières ‘doubles’ sont généralement associées aux bières brunes. Et, même si en général elles sont effectivement brunes, ce n’est pas un critère obligatoire pour une double.

      Cet amalgame nous vient de l’abbaye de Westmalle, sur qui tout le monde s’est aligné. En effet à la sortie de la Westmalle Tripel, il est apparemment devenu évident que les doubles seraient des bières brunes et les triples des bières blondes.

      Une preuve de cela est l’appellation d’avant-guerre de la Westmalle Dubbel qui était « Dubbel Bruin » (comprenez double brune en néerlandais).

      Mais c’est vrai qu’en général, les bières reprises dans ce style sont brunes. L’appellation est en réalité plus historique qu’en relation avec la bière elle-même. La catégorisation des différentes bières se faisait par rapport à la clientèle qui allaient les consommer. La simple étant la bière du peuple, la double celle de la classe bourgeoise et la triple était réservée pour les aristocrates ou les hauts responsables ecclésiastiques.

      Les doubles se caractérisent par un empatage qui est plus long que la simple ; ce qui lui donne un peu plus de corps et de sucre. Ce sucre sera transformé durant la fermentation, ce qui aura pour effet d’augmenter le taux d’alcool. Globalement la différence réelle entre ces styles est que dans le passé, il s’agissait plutôt de catégorie de bière que de style de bière proprement dit. La confusion est réelle car il n’y a pas eu de changement d’appellation alors que la société a fortement évolué au niveau de l’égalité entre les Hommes